La circoncision, rite de passage de l’enfance à l’âge adulte

La circoncision, rite de passage de l’enfance à l’âge adulte

Dans la plupart des ethnies africaines, la circoncision est un rite de passage pour le petit garçon de devenir un homme à part entière. Plus ou moins ritualisée selon que l’on se trouve dans une grande ville ou en brousse, la circoncision est une pratique qui reste encore très répandue.

Une pratique ancrée dans la culture de nombreux pays

La circoncision

Depuis des millénaires, la circoncision est pratiquée pour des raisons religieuses dans plusieurs pays d’Afrique subsaharienne. On le retrouve aussi chez les Juifs, les Aztèques, les Aborigènes australiens, les habitants de l’est de l’Indonésie et des Philippines, les Mayas, ainsi que dans plusieurs îles du Pacifique, dont la Polynésie et le Fidji.

Un test de bravoure et d’endurance

test de bravoure et d’endurance

Dans la plupart de ces cultures, la circoncision est une étape essentielle de passage vers l’âge adulte. Souvent, il s’agitd’un test de bravoure et d’endurance. Selon les chercheurs, elle est aussi liée à des facteurs comme la cohésion sociale entre garçons du même âge, la spiritualité et l’identité. Mais la circoncision est surtout pratiquée dans l’objectif de renforcer la masculinité.

En effet, certains groupes ethniques dont les Xhosa d’Afrique du Sud, les Dogon et les Dowayo d’Afrique de l’Ouest considèrent le prépuce comme l’élément féminin du pénis, donc son ablation fait de l’enfant un homme.

La circoncision pour maintenir la tradition

test de bravoure et d’endurance

La tradition est sacrée pour chaque culture. Parmi les habitants de l’État de Bendel, au sud du Nigeria, 43 % des hommes estiment que leur motivation pour la circoncision, c’est le maintien des traditions. Pour les tribus Luvale et Lunda en Zambie, ou les Bagisu d’Ouganda, la circoncision est la norme.

Il est inacceptable de rester non circoncis à tel point que les garçons plus âgés sont nombreux à subir une circoncision forcée. Dans la tribu des Xhosa d’Afrique du Sud, il n’est pas rare de voir des hommes non circoncis subir des formes extrêmes de punition en se faisant humilier et tabasser.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant de naviguer sur ce site, j'accepte la politique de cookies. plus d'informations

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close